Inavouable tome 2: Trahison parfaite par Jenny Louise

Inavouable tome 2: Trahison parfaite

Titre de livre: Inavouable tome 2: Trahison parfaite

Éditeur: Evidence Editions

Auteur: Jenny Louise


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Inavouable tome 2: Trahison parfaite.pdf - 23,749 KB/Sec

Mirror [#1]: Inavouable tome 2: Trahison parfaite.pdf - 39,318 KB/Sec

Mirror [#2]: Inavouable tome 2: Trahison parfaite.pdf - 30,855 KB/Sec

Jenny Louise avec Inavouable tome 2: Trahison parfaite

Livres connexes

Trois mois se sont écoulés depuis que le voile s’est levé sur l’identité des bourreaux de Chloé. Si la page semble être tournée sur cette période de sa vie, Chloé se trouve confronter à une réalité aussi douloureuse qu’insoupçonnable. Austin lui apparait sous un jour nouveau ; il se dévoile plus sombre, plus manipulateur. Accablée par cette trahison dévastatrice, reprendre sa vie d’étudiante n’est pas chose facile pour elle. Blessée et humiliée, son besoin de solitude deviendra plus fort que l’amitié. Mais attention à ne pas se rendre vulnérable, car les monstres rôdent toujours, attendant le moment opportun pour assouvir leur vengeance.

***

La mine grave, il traverse la pièce pour se laisser tomber sur le canapé. Si jusqu’ici, il avait ignoré Austin, il lève enfin les yeux vers lui et l’accable de reproches dans un regard sévère.

— J’attendais de toi que tu la surveilles et tu l’as laissée se jeter dans la gueule du loup sans même m’en informer.

— Je soutiens Chloé dans son initiative. Je crois sincèrement qu’elle a raison.

Mon père saute du canapé pour se planter comme un piquet face à Austin.

— C’est encore une de tes brillantes idées, sans aucun doute !!!

— Arrêtez, c’est ridicule ! C’est moi qui en ai parlé à Austin...

— Laisse tomber, Chloé, me dit ce dernier, les bras fermés sur son torse, la posture clairement provocante. C’est une vieille habitude dont le shérif ne peut se défaire : Austin Harris est toujours dans les coups fourrés, n’est-ce pas, Éric ?